Beauté express : les soins préférés des plus pressées

Dossiers beauté

Beauté express : les soins préférés des plus pressées

Imperfections : tout ce que l’on ne vous a jamais expliqué (et comment vraiment les traiter)

Rendez-vous avec Alice & JS, co-fondateurs de J’aime Tout Chez Toi

Dans la salle de bain de

Rendez-vous avec Alice & JS, co-fondateurs de J’aime Tout Chez Toi

Au cours de notre vie, nous sommes près de 80% à avoir connu (ou à connaître) au moins un épisode de boutons... Loin d’être une tare réservée à notre adolescence, les adultes, en particulier les femmes - merci les hormones :) - sont facilement touché·e·s par les imperfections du visage. On vous en dit plus sur le sujet. 

Les imperfections sont des inflammations qui ont besoin de douceur. 

La rougeur d’un bouton traduit un état inflammatoire. Assainir à l’aide d’une crème anti imperfection contribue évidemment à accélérer sa disparition, mais oublier d’apaiser ralentit le processus de régénération des tissus. Non seulement la peau est inconfortable, mais en plus, le bouton se voit davantage et le risque de garder une trace est nettement plus élevé. 

Le produit qu’il nous faut : Masque SOS Oh My Cream Skincare 

 

Pour traiter les imperfections, il faut commencer par rééquilibrer sa flore cutanée.  

Propionibecterium acnes : c’est LA bactérie à l’origine des imperfections, celle qui, parmi la colonie de bactéries qui constituent notre flore cutanée, se délecte de nos excès de sébum et prolifère. Or, exactement comme une flore digestive déstabilisée, il faut beaucoup de temps à la peau pour recréer un terrain “sain”. Lorsque l’on prend le problème dans ce sens, on comprend mieux pourquoi, l’une des solutions les plus sages, c’est de donner un coup de pouce en offrant à sa peau de bonnes bactéries. 

Le produit qu’il nous faut : Probiotic Concentrate Aurelia

 

Cesser d’avoir peur du gras pour traiter les imperfections.  

Souvent diabolisés, les corps gras jouent un rôle plus qu’essentiel dans le bon fonctionnement de notre peau, même si on a la peau mixte ou grasse. Plutôt que de se ruer sur des soins astringents qui éliminent l’excès de sébum et poussent au contraire les glandes à en produire plus pour se défendre, appliquer une huile végétale permet de mimer le sébum de sa peau. Ainsi, les glandes sébacées vont diminuer leur production progressivement. Attention, toutes les huiles végétales ne se valent pas pour cette problématique. Certaines huiles sont plus ou moins riches et/ou comédogènes. Le must ? L’huile de jojoba, la plus proche en composition de notre sébum. 

Le produit qu’il nous faut : Facial Balancing Elixir Jojoba Merme 

 

Un simple fond de teint peut aggraver vos imperfections. 

Mauvais silicones, actifs dérivés de la pétrochimie (huile minérale, paraffine…) et même cire animale comme la lanoline, sont les ingrédients les plus rencontrés dans les formules de fonds de teints, blushs et correcteurs. Hautement comédogènes, les appliquer au quotidien et les porter toute la journée peut vraiment déboussoler une peau déjà déséquilibrée. 

Le produit qu’il nous faut : Purepressed Base Jane Iredale

Utiliser un démaquillant bien astringent tous les jours n’est pas une solution pour les imperfections. 

Cela rejoint ce que nous vous expliquions plus haut : à vouloir éliminer à tout prix le gras, on déstabilise encore plus sa peau qui pour se défendre (après tout, c’est le rôle 1er du sébum), va en produire plus. Pour commencer, on mise sur un double nettoyage ultra-complet pour parfaitement éliminer toutes les impuretés, sans pour autant emballer sa production de sébum. Un premier corps gras et huileux va attirer comme un aimant les impuretés logées en profondeur, tandis que le second nettoyant en gel, va peaufiner le démaquillage et commencer à traiter en douceur les imperfections. 

 

Les cosmétiques ont aussi leur limites. 

Vous le savez chez Oh My Cream, nous sommes contre la “bullshit beauty” : pour nous, rien ne sert de vous faire croire que les imperfections peuvent être complètement éliminées grâce à un seul produit miracle. Les cosmétiques sont de formidables alliés pour diminuer l’ampleur des boutons, mais ne pourront systématiquement prévenir l’apparition de nouvelles imperfections. Ainsi, si le phénomène persiste ou prend de l’ampleur malgré une routine adaptée, il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous chez son dermato qui pourra prescrire un traitement médicamenteux.  

 

Et l’alimentation dans tout ça ? 

Une étude en 2015 a pointé du doigt l’alimentation occidentale et en particulier notre taux de consommation élevé en produits laitiers, graisses saturées et aliments à fort indice glycémique. Ces derniers perturberaient notre système hormonal et en particulier augmenteraient notre taux d’hormones androgènes (mâles)... et donc favoriseraient les imperfections. Mais cela reste encore à prouver. 

Partager le billet