Premiers signes de l'âge : quelle crème hydratante choisir ?

Dossiers beauté

Premiers signes de l'âge : quelle crème hydratante choisir ?

3 astuces beauté pour accompagner sa peau pendant les règles

Rendez-vous avec Estelle Chemouny

Dans la salle de bain de

Rendez-vous avec Estelle Chemouny

Quelques jours avant ou de la partie le jour J, les boutons sont pour beaucoup d’entre-nous, indissociables des règles… Pas besoin pour autant de chambouler toute sa routine beauté : un soin local par exemple, peut faire toute la différence. Bon, on ne vous promet pas le “0 bouton”, mais on vous assure qu’ils disparaîtront bien plus rapidement et sans laisser de traces ;-) 

Astuce n°1 : Troquer son nettoyant quotidien pour une version purifiante 

Quelques jours précédant les règles et/ou pendant, remplacez votre gel ou votre lait habituel pour la Gelée Nettoyante Oh My Cream Skincare. Ce gel moussant à base de miel, gingembre et zinc, prévient et assainit en douceur la peau. Pssst… on peut aussi miser sur celui-ci lors de périodes de stress, où les imperfections apparaissent assez facilement. 

 

Astuce n°2 : Opter pour un soin “baguette magique” 

Avec sa haute-concentration en acide salycilique, le Age Bright Spot Fader Dermalogica ne laisse aucune chance aux boutons. A dégainer dès qu’on sent une imperfection poindre sous la peau, on peut en plus l’utiliser plusieurs fois dans la journée et même par dessus le maquillage si l’on a affaire à un ou plusieurs récalcitrants… 

 

Astuce n°3 : Camoufler pour la journée 

Non, tout le monde n’est pas focalisé sur ce bouton douloureux au menton ;-) Mais si l’on a du mal à s’en persuader, le True Skin Serum Concealer Correcteur de Teint Ilia est l’allié parfait à glisser dans son sac en cas de besoin. Pour le faire tenir longtemps, on peut utiliser un petit pinceau (en détournant un pinceau à lèvres c’est parfait pour l’appliquer) et fixer le tout avec un peu de poudre libre.

… Et est-ce une bonne idée de percer un bouton ?

Oui et non, cela dépend de la maturité de celui-ci, mais aussi des conditions dans lesquelles on est. Mieux vaut résister à l’appel de triturer une imperfection lorsqu’elle est à un état trop inflammatoire (toute rouge) sous peine d’y laisser une cicatrice, mais aussi si on a les mains sales, car là, c’est la prolifération bactérienne assurée. Les mains doivent être propres, les pressions très douces (on insiste pas si rien ne sort) et l’imperfection nettoyée parfaitement avant et juste après. Ainsi, on met toutes les chances de son côté pour faire en sorte que le bouton ne laisse pas de trace.

Peau en crise ? Il est loin d’être évident de gérer une peau qui affiche imperfections & rougeurs simultanément… N’hésitez pas dans ce cas à lire notre petit billet sur ce sujet !

Partager le billet