On a testé pour vous... le Brow Lift

Lifestyle

On a testé pour vous... le Brow Lift

Glycolique, salicylique, lactique… Quel acide est fait pour vous ?

On vous révèle les soins qui ont changé notre peau.

On vous révèle les soins qui ont changé notre peau.

Si vous pensiez que les acides n’étaient réservés qu’aux plus initiées, détrompez-vous ! Certains font par ailleurs de petites merveilles pour les peaux les plus sensibles. Et parce qu’il serait dommage de s’en passer au vu de leurs effets vraiment “wahou”, on s’est dit qu’il était temps de faire un point sur cette grande famille, et vous aider à cerner celui qui fera monter d’un cran, votre routine beauté. 

L’acide glycolique, le grand champion multitâches 

L’acide glycolique fait partie de la famille des acides de fruits. Grâce à son faible poids moléculaire capable de pénétrer au plus profond de la peau, il est considéré comme un agent exfoliant assez puissant, utilisé lors de peelings professionnels notamment. Misez sur celui-ci pour cibler les problématiques suivantes : teint brouillé, taches pigmentaires, boutons et traces d’anciens boutons, rides

  • Affinité avec une peau sensible : à éviter 

L’acide lactique, l’exfoliant le plus soft 

Naturellement produit par la peau, ce postbiotique (fabriqué par les bonnes bactéries de votre épiderme), élimine les mauvaises bactéries en faisant baisser le pH cutané. À la clé, des rougeurs calmées, un bouclier cutané renforcé et un teint plus net. Selon sa concentration, certaines de ses actions vont varier : à 2% il pourra hydrater et repulper, et à partir de 5% agir comme exfoliant doux. Parfait pour corriger le grain de peau

  • Affinité avec une peau sensible : parfaite !

L’acide salicylique, pour traquer boutons & marques 

Ce sont ses propriétés purifiantes qui font de cet acide l’un des favoris des peaux à imperfections. Redoutable pour désobstruer les pores et prévenir des points noirs, il est idéal en utilisation quotidienne 2 à 3 fois par semaine (voire plus si la peau est épaisse et la concentration faible), pour les peaux qui ont tendance à marquer facilement. 

  • Affinité avec une peau sensible : plutôt bonne, voire excellente en petite concentration  

L’acide rétinoïque, le must de l’anti-âge 

Ce dérivé de la vitamine A fait le contraire de la plupart des acides : au lieu d’affiner la peau, il vient épaissir la dernière couche de celle-ci pour mieux combler les rides. Actif anti-âge par excellence, il met KO les enzymes responsables du vieillissement cutané et régule les mélanocytes (ces mini machines à fabriquer la mélanine), pour mieux prévenir des taches brunes.   

  • Affinité avec une peau sensible : à 0,2% tout va bien. Au-delà, mieux vaut éviter. 

L’acide ascorbique, le petit prodige de l’éclat 

Cet acide, c’est la vitamine C. Super protectrice de notre capital peau, elle agit comme un véritable aspirateur à substances toxiques (comme les particules de pollution, la cigarette…), tout en stimulant notre production de fibres de collagènes. De quoi conserver un teint lumineux et une peau jeune, plus longtemps. Utilisez-la dès 25/30 ans pour un combo éclat + prévention anti-âge.   

  • Affinité avec une peau sensible : à éviter

Les questions que vous nous avez posées... 

 

Peut-on combiner des produits à base de différents acides ou est-ce dangereux ? 

En règle générale, on vous conseille d’éviter... Mais tout dépend de quel(s) acide(s) on parle, ainsi que du niveau de concentration dans la formule et des autres actifs qui peuvent “tempérer” l’action de l’acide en question. Exemple typique : vous réalisez que votre nettoyant contient de l’acide salicylique et que vous utilisez un sérum à base de rétinol ensuite. Il y a fort à parier que la concentration en acide salicylique est très faible dans ce nettoyant. Et si vous n’avez pas constaté de rougeurs, d’échauffement ou de déshydratation, c’est que tout va bien. Mais en cas de doute, demandez-nous ;-) 

À quelle fréquence puis-je utiliser des produits à base d’acides ? 

On ne peut vous donner de réponse précise car trop de paramètres entrent en jeu : la composition intégrale du produit qui peut associer d’autres actifs exfoliants/stimulants, votre sensibilité et les autres soins que vous utilisez au quotidien. Si vous n’êtes pas sûr·e, contactez-nous. 

 

Et l’acide hyaluronique ? 

Si nous ne l’avons pas mentionné dans cet article, c’est tout simplement parce que cet actif n’a aucun effet “peeling” contrairement à ceux évoqués. Mais c’est une excellente molécule anti-âge et hydratante universelle qu’on vous conseille aussi chaudement ! 

Vous avez encore des questions ? N’hésitez pas à nous les poser directement via notre chat, tout de suite, maintenant :-) 

Partager le billet